Archive for the ‘Humour’ Category

Cher père, je suis un peu malalaise…

Monday, July 26th, 2010

Cher père,
Berlin est magnifique. Les gens sont très sympatiques et j’adore la vie ici. Par contre ça me rend un peu malalaise d’arriver au collège à bord de ma Ferrari 599GTB plaquée or alors que la majorité de mes professeurs et de mes camarades de classe voyagent en train.
- Ton fils Abdullah

Mon très cher fils,
20 millions de dollars US viennent tout juste d’être déposés dans ton compte de banque. S’il te plaît cesse d’embarrasser la famille. 
Dépêche-toi d’aller t’acheter un train toi aussi.
- Ton père

Source

Le but est bon?

Monday, March 8th, 2010

Je n’ai pas beaucoup le temps d’écrire ces jours-ci alors il me fait plaisir de publier une demande spéciale reçue de MJ. 

Évidemment il fallait que ça parle de bite… 

 

Entendu à la télévision française

Sunday, February 28th, 2010

Depuis deux semaines mon emploi du temps se résume à travailler le jour et regarder les Olympiques la nuit. Sur France 2, on dirait que les animateurs se sont donnés le mot pour être le plus con possible.

Hier soir, j’ai décicé de prendre en note quelques-uns de leurs meilleurs moments. J’aurais dû sortir mon calpin plus tôt.

  • Un Super-G super gai pour Éric Guay!
    (Éric Guay en Super-G)
     
  • Le palet rebondit sur la balustrade.
    (Match de hockey Canada – Slovaquie)
     
  • J’aimerais bien être son agent 007.
    (Programme de patinage artistique de Kim Yu-na sur la chanson thème de James Bond)
     
  • Nous voilà de retour à 6 contre 6.
    (Match de hockey Canada – Slovaquie)
     
  • La technique consiste à se donner une poussette sur le postérieur.
    (Finale de patinage courte de piste en équipe)
     
  • La canadienne Kalyna RoberGUE termine troisième.
    (Résultat de Kalyna Roberge en demi-finale de patinage courte piste)
     
  • Ils ne sont qu’à quelques mollets d’écart.
    (Finale de patinage courte piste en équipe)
     
  • Il a trouvé le filet sans faire de trou.
    (Match de hockey Canada – Slovaquie)
     
  • Voilà une course qui se termine en queue de poisson!
    (Suite à la sortie de piste du Français David Poisson en Super-G)
     
  • Les gros prennent plus de place que les petits.
    (Match de hockey Canada – Slovaquie)
     
  • C’est dans la poche du kangourou!
    (Suite à la qualification d’une Australienne en patinage courte piste)
     
  • Le chat est maigre mais il est encore en vie.
    (Soulignant l’avance du Canada lors de la finale de hockey)
     
  • Les mouches ont changé d’âne.
    (Suite à une punition d’un joueur du Canada lors de la finale de hockey)

jeux_vancouver

Photo d’archives

Tuesday, January 12th, 2010

Ah ce pauvre Denis Coderre!

Montagnes Russes

Wednesday, December 16th, 2009

Voici 25 photos prises dans différentes montagnes russes à travers le monde. Très drôle. Ou pas…

vomi_montagne_russe

Euro Millions

Friday, November 6th, 2009

Mimi vient de nous acheter des billets pour le prochain tirage de l’Euro Millions. Le jackpot est estimé à plus de 100 millions d’euros. On sait pourtant tous que l’argent c’est secondaire dans la vie.

Évidemment si je gagnais une telle somme, je pourrais me permettre quelques petites folies comme celles de bétonner le lac Saint-Jean ou encore de poser une paire de boules à ma femme (oups, désolé Mimi, parfois mon clavier s’emballe…je voulais dire “poser les bases d’une nouvelle étape de notre relation basée sur le respect”).

Mais à toutes les fois que je me permets de rêver un peu, y’a un déplaisant qui se fait une joie de me rappeler que j’ai plus de chances de me faire frapper par la foudre que de gagner le million. Si y savait les chances qu’il a que je lui étampe mon poing dans face.

euromillions

La disparition des dinosaures

Wednesday, October 28th, 2009

Enfin une explication qui a du sens.

exctinction_dinosaures_arche_noe

À la buanderie

Monday, October 19th, 2009

Voici quelques personnages que l’on rencontre à la buanderie:

La pas-chic: Vêtue d’un t-shirt arborant un magnifique loup chantant sous la lune ainsi que d’une paire de jogging en coton ouaté trop souvent souillée de suif, la pas-chic se sent aussi à l’aise à la buanderie que dans son sous-sol. Quand elle étire les bras, on réalise rapidement, à notre grand désespoir, que la quantité de tissu est nettement insuffisante pour couvrir les innombrables collines adipeuses qui jonchent son corps. C’est toutefois lorsqu’elle se penche et laisse entrevoir de trop petits sous-vêtements que l’on se surprend, l’espace d’un instant, à regretter d’être venu au monde.

Le mec: Même s’il a fait l’Afghanistan, le mec se rend rapidement compte que sa présente mission est incroyablement plus complexe que tout ce qu’il a entrepris dans le passé. Il tente par tous les moyens de se rappeler les ordres de la lieutenant-colonel (lire Mimi): monnaie=à la caisse, couleurs=ensembles, détergent=pas trop, eau de javel=?…c’était quoi donc qui allait avec eau de javel? À tout coup, tel le plus grand des magiciens, le mec miniaturise les gilets de laine et transforme le blanc en rose.

La vieille folle: Matin, midi ou soir, la vieille folle est toujours à la buanderie. Elle tricote, parle toute seule et fredonne avec autant de cohérence qu’un somnambule sur l’acide. À intervalles réguliers, elle va se plaindre qu’il fait trop froid, trop chaud, que ça sent le feu ou encore qu’on lui a volé sa chaise. La vieille folle surveille une quelconque laveuse qui n’est décidément pas la sienne et invective toute personne qui ose s’en approcher à moins deux mètres.

La power-user: Mère d’une famille de 5 enfants, la power-user est dans son élément. Elle utilise 5 laveuses et 8 sécheuses simultanément. Armée de détergents, assouplisseurs et produits en tout genre, on a l’impression qu’elle a fait sa thèse de doctorat en lessivage. Malgré les 100 kilos de linge sale à laver, elle trouve quand même le temps de s’adonner à des causes humanitaires, comme celle d’aider le mec, qui est assurément en danger de mort imminent.

Le chien: Traîné de force par son maître, c’est sous les regards réprobateurs des autres clients que le chien se réfugie sous un lavabo. Agacé par les odeurs de Bounce, de Tide au citron et de Downy, il éternue abondamment, au grand dam de son entourage. Lorsque la pas-chic lui marche sur la queue pour la troisième fois en 15 minutes, l’ennemi numéro de la buanderie utilise toutes ses énergies à lutter contre l’envie de croquer à belles dents dans les énormes jarrets qui s’offrent à lui. Alors que tous semblent offusqués par sa présence, l’indésirable canidé retrouve un petit instant de bonheur lorsque la vieille folle lui apporte gentiment, comme à toutes les semaines, ses biscuits préférés.

buanderie

Un inchtant..chu pas saoul!

Thursday, October 15th, 2009

 Le fameux verre  24-pack de trop.

Au cinéma

Thursday, July 30th, 2009

Voici quelques personnages que l’on rencontre au cinéma:

  • L’amoureux: Inondant de bisous sa copine durant tout le film, l’amoureux est dans sa bulle, complètement isolé du monde extérieur. Le seul moyen de le ramener à la réalité est de lui souffler à l’oreille un amical GET A ROOM!
     
  • La fatiguante:  La fatiguante ne peut s’empêcher de rire telle une hyène hystérique à chaque fois que l’occasion se présente. Le moindre petit fait cocasse provoque en elle un véritable délire euphorique. Lorsque l’action est un peu plus stressante, elle est évidemment la première à hurler sa frayeur.
     
  • Le grand jack: Du haut de ses 6 pieds et 4 pouces et de ses 250 livres, il se fait un plaisir d’aller s’asseoir directement en plein centre de la rangée centrale. Avec ses grandes oreilles de 4 mètres de large et sa tête de con, le grand jack obstrue la vue à la moitié de l’assistance. Si ce n’était que de Mimi qui me retient à chaque fois, j’irais bien évidemment lui dire ma façon de penser à ce gros naze.
     
  • Le retardataire: Suite à son entrée remarquée, 10 minutes après le début du film, le retardataire parcourt la salle de long en large à de multiples reprises afin de repérer une place libre. Après son petit numéro plutôt déplaisant, il abandonne les recherches et se dirige vers sa place habituelle, dans la toute première rangée en avant. Au moment où le retardataire s’asseoit, la fatiguante en est déjà rendu à son 6ième fou rire.
     
  • Le glouton: Pour le glouton, le trio liqueur-popcorn-jujubes à 22.99$ est un bon deal. À chaque fois, il profite de l’option lui permettant d’upgrader son trio et se retrouve ainsi avec 4 litres de liqueur et assez de popcorn pour nourrir la salle au complet. Déjà très désagréable avec ses bruits de bouches incesssants, il exaspère son entourage avec les petits sons stridents qu’il produit en enfonçant et retirant la paille à travers le couvercle de plastique de son verre de liqueur, dans de petits mouvements de va-et-vient. J’ai l’impression de reconnaître Mimi dans le glouton.
  • Le perdu: Malgré qu’il ait regardé le film depuis le début, le perdu n’a absolument rien compris de l’action. Cinq minutes avant la fin de la présentation, il se retourne vers sa compagne et lui demande: c’est qui Carl?  Évidemment Carl est le personnage principal dont le nom a été mentionné plusieurs dizaines de fois dans le film. Malheureusement  j’appartiens à cette catégorie.

cinema


Search with Google