Dans l’avion

Voici quelques personnages que l’on rencontre dans l’avion:

  • Le taouin: chanceux d’être dans l’avion après avoir failli être banni à vie de la compagnie aérienne suite à ses quelques blagues invoquant bombes et armes à feu, le taouin s’est donné le mandat de divertir les passagers. Jokes plates, rires bruyants et déplaisanteries diverses font partie de son arsenal. Quand l’avion se pose, le taouin crie sa joie et applaudit frénétiquement. L’espace d’un instant, on craint que le pilote redécolle pour offrir un rappel au taouin.
  • L’arabe: victime de son apparence, l’arabe s’attire les regards inquisiteurs des autres passagers. Quand il se lève, on craint le détournement. Lorsqu’il enlève son manteau, on anticipe la ceinture d’explosifs. Pourtant, l’arabe est probablement la personne la plus pacifiste à bord de l’avion, ayant été la proie du profilage racial de l’aéroport.
  • L’exigeante: la meilleure amie de l’exigeante est la petite sonnette qui sert à appeler l’hôtesse de l’air. Elle commence par réclamer une couverture, puis un oreiller, ensuite un verre d’eau, une biscotte, des écouteurs, un café, de la gomme, de l’aspirine, etc. Heureusement pour l’exigeante, l’éjection d’un passager en cours de vol est interdit.
  • L’homme d’affaires: bien habillé, l’air sérieux, l’homme d’affaires n’est pas là pour rigoler. Aussitôt assis près du hublot, il ferme le volet et plonge dans la lecture de son journal. Sur un vol Air Transat en direction de Punta Cana, l’homme d’affaires est plutôt louche.
  • La stressée: le moindre petit détail provoque une grande anxiété chez la stressée. L’avion roule sur la piste: C’EST QUOI ÇA CHÉRI! Les réacteurs se mettent en marche: C’EST QUOI ÇA CHÉRI! Le train d’atterrissage se range: C’EST QUOI ÇA CHÉRI! De petites turbulences: C’EST QUOI ÇA CHÉRI! L’avion tourne: C’EST QUOI ÇA CHÉRI! À tous les fois que je prends l’avion je suis assis à côté de la stressée.

avion_swiss

6 Responses to “Dans l’avion”

  1. Mimie says:

    Pffffffffffffff Je ne vois pas du tout ce que tu veux dire…

  2. Garamond says:

    Belle analyse, quoique incomplète.
    Je pense aux vieux routiers, qui vont jaser avec le pilote et qui ne s’attachent jamais.
    Aux enfants qui courent dans les allées en criant.
    Aux mal élevés qui rabaissent leur dossier au max, sans avertir le pauvre malheureux assis derrière eux.
    Aux gars qui flirtent avec les hotesses avec autant de doigté qu’un alligator en rut…
    etc…etc…

  3. Rico says:

    Y’a aussi le pas propre qui revient d’on sait pas où et de faire on sait pas quoi. Il ne s’est certainement pas lavé depuis longtemps et pete toutes les nouvelles choses que son intestin ignorait l’existance. Le mal propre qui nous fait sentir qu’il a prit sa dernière bross de voyage la veil… J’en ai même déjà vu un sortir des toualettes avec encore un long bout de papier dépassant de son pantalon !!

  4. matt says:

    et mimi elle est assise à coté du taouin!!!!!!! hihiih

  5. Baste says:

    Le bébé qui pleur : On à même plus droit aux bouteilles d’eau mais un bébé qui pleur ça passe !!! Dans soute à bagages les bébés ! Bon enfin je vais pouvoir écouter mon film à bord tranquille ! ;)

  6. Max says:

    Mimi: je pense que je me muni d’une caméra cachée cet été…

    Garamond: en effet, l’avion est rempli d’énergumènes.

    Rico: ça me fait justement penser à un Rico sur un vol Air France de retour du Madagascar. Tiens tiens.

    Matt: hahahaha, celle-là elle est vraiment bonne. Heu attends un peu…c’est tu moi que tu traites de taouin là :P

    Baste: sti de malade :D .

Leave a Reply


Search with Google